7 January 2014

Scandal: Rüppell’s Vulture at Jemaa el-Fna, Marrakech (in Moroccanbirds)

Avril 2013, pas de Gypaète observé dans la région d’Imilchil : ‘Projetant début 2013 un voyage dans l’Atlas oriental, j’avais effectué une prospection sur google map pour avoir une idée de l’itinéraire notamment dans la région d’Imilchil. En parcourant les vignettes photos du village d’Outerbat, deux d’entre elles faisaient référence à l’Aigle royal, espèce assez rare au Maroc….. il s’agit en fait d’un Gypaète de type adulte (subadulte?) pris le 20 janvier 2010 à deux reprises à quelques secondes d’intervalle par Hamid Hani en gravissant le Jbel Boujbouroud.

Ce 8 avril avec mon épouse nous étions sur place et depuis Outerbat avons gravi le jbel Boujbouroud comme l’avait fait Hamid Hani, et ce jusqu’au sommet où subsiste une ruine de l’armée. Malheureusement aucun indice de gypaète au long de la randonnée. Une journée de marche depuis Tounfite le 2 avril sur la partie nord du jbel Masker ne fut pas plus fructueuse, ni également deux à trois heures d’observations dans un site rupestre grandiose du Tizi-Tirherhouzine entre Agoudal et Aït Hani, avec malgré tout un Aigle royal et deux grosses aires inoccupées.

J’ai contacté Hamid Hani qui m’a confirmé que les locaux distinguent l’aigle « iguidar » du gypaète » iguidar amajoude ». (Pascal Roche)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.