8 January 2014

Période de fin d’année 2013 dans la région de Zagora :

    • ‘le Draa est quasi à sec, de même que la totalité des oueds de la région. Ca n’aide pas pour l’avifaune…

En Alouettes, uniquement les 2 Ammomanes, quelques très rares Thékla et des Sirli. Aucune (!) pispolette, mais des collègues de passage sur la zone de Tantan une semaine avant nous l’ont trouvée commune: se pourrait-il qu’elles fassent une migration vers la côte en hiver? Même remarque pour les Traquets halophiles et tête grise, systématiquement mentionnés dans les rapports printaniers, mais totalement absents pour nous: y-aurait-il des mouvements locaux ?

 

    • Pas de Pouillots à grands sourcils ni d’ibérique, seulement des véloces, essentiellement autour de Mhamid.

 

    • Nombreuses Fauvettes de l’Atlas un peu partout entre le Bani et Mhamid : en fait, c’est la plus commune que nous ayons observée (à la louche, 2 atlas pour 1 lunettes, + une dizaine de F. du désert et aucune Dromoïque)

 

    • Seulement du Ganga tacheté, malgré des prospections intensives autour de l’Oued Lahmasser tous les soirs… En fait, le Bani semble totalement vide (à quelques Traquets à tête blanche et Ammomanes près) : on dirait que les espèces thermophiles, même sédentaires, bougent pour fuir les froids nocturnes. A moins que ce ne soit un effet de la sécheresse ?

 

  • Enfin, la friche en face du palais royal à Marrakech s’est avérée très productive en Perdrix gambra, Fauvettes (lunettes, mélano, pitchou), motteux, Huppes, Cochevis et pipits’ (Jean-Yves Barnagaud)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.