Grive litorne (Turdus pilaris) le 20/02/2022 à Foum l’Oued (Sahara Atlantique)

Monsieur Mohamed Salame HANE de l’Association ANAFIS (Laâyoune) a observé et photographié le 20 février 2022 une Grive litorne (Turdus pilaris) à Foum l’Oued. Il s’agit donc là de la quatrième mention de l’espèce dans le Sahara Atlantique.
L’espèce a été rapportée de l’Archipel des Canaries mais jamais encore, à notre connaissance, de la Mauritanie.
La Grive litorne est un visiteur accidentel au Maroc, largement répandu en Europe et Asie (Bergier et al. 2022).
27 mentions sont connues du Maroc ; elles se répartissent de fin octobre à début avril et proviennent surtout du Maroc non désertique.
Trois mentions ont été rapportées du Sahara Atlantique :
– Bas Draa (Labiar 17 novembre 1993),
– Saquiat Al Hamra (Lagune de Khnifiss 25 février 2013),
– Oued Ad Deheb (Taourta 1er avril 2018).
Informations : Abdeljebbar QNINBA

Mr. Mohamed Salame HANE of the Association ANAFIS (Laâyoune) observed and photographed on February 20, 2022 a Fieldfare (Turdus pilaris) in Foum l’Oued. This is the fourth record of the species in the Atlantic Sahara.
The species has been reported from the Canary Archipelago but never before, to our knowledge, from Mauritania.
The Fieldfare is an accidental visitor to Morocco, widely distributed in Europe and Asia (Bergier et al. 2022).
27 records are known from Morocco; they are distributed from the end of October to the beginning of April and come mainly from non-desert Morocco.
Three records were reported from the Atlantic Sahara:
– Bas Draa (Labiar 17 November 1993),
– Saquiat Al Hamra (Khnifiss Lagoon 25 February 2013),
– Oued Ad Deheb (Taourta 1 April 2018).

Informations : Abdeljebbar QNINBA

Bergier, P. ; Thévenot, M. & Qninba, A. 2017. Oiseaux du Sahara Atlantique Marocain. SEOF, Paris, 359 pp.

Bergier, P. ; Thévenot, M., Qninba, A., Houllier J-R. 2022. Oiseaux du Maroc : Birds of Morocco. SEOF, Paris, 648 pp.

One thought on “Grive litorne (Turdus pilaris) le 20/02/2022 à Foum l’Oued (Sahara Atlantique)

  1. La source originelle du texte de ce poste n’a pas été citée. Il faut rendre à César ce qui est à César.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.